Site réservé aux adultes

Les photos, vidéos, et textes pornographiques disponibles ici ne conviennent pas à un public mineur et peuvent choquer certaines sensibilités.

Si vous n'avez pas la majorité légale ou ne souhaitez pas consulter ce type de contenu, veuillez quitter ce site.

Je suis majeur,Entrer
Accueil

Photos Galeries

Photos Amatrices (teurs)

Romans-Photos

Histoires Érotiques

Video Porno Gratuite

<--------->

Demande Accès VIP

Ce que vous voulez !

T'Chat EroSex

Votre Avis

À propos

<--------->

* Sagas Érotiques

L'orgasme de ma Cousine (t) ric

Recrutement camgirl

- -

Bonjour à tous, et merci à Erosex de publier les photos de ma Copine Carole 27 ans, de Lille.

J'ai demandé un floutage, vous comprendrez pourquoi...

Sous vos yeux, sa Chatte, léchée par son Chat !

Mais bien au delà de cela, je vous livre un récit au bas de ses photos, car il a bien fallut que je vous raconte dans le détail ma surprise de la première fois où j'ai vu les performances de Voyou son chat.

Un Accès VIP ou la volonté d'aider ce Site ? C'est ici flechedroite068129.gif 7aidez.gif

 

 




 
 
 

Module de commentaires :

Choisissez un pseudo :

0/150 caractère(s) utilisée.
Recopiez ce code :
Chargement de l'image en cours...

 

Un jour où j’avais eu une légère dispute avec mon amie Carole, cette dernière ne tardât pas longtemps à trouver une vengeance qui me ferais trépigner sur place et où , cruellement, je ne pourrait que m’en mordre les doigts.

Notre dispute avait commencé peu de temps auparavant dans l’après midi au sujet des courses . Lorsque j’étais arrivé chez elle, je n’avais qu’une envie, c’était de la serrer dans mes bras et de pouvoir lui prodiguer une après midi caline. Je ne vous explique même pas ma déception lorsqu’elle refusât mon avance sous prétexte qu’elle devait faire des courses et qu’elle souhaitais que je l’accompagne.

Je n’en avais guère envie et le lui fit savoir . . . certes, c’était également un peu ma façon à moi de me venger du faite qu’elle es refusée mes avances, mais, bonne pattes que je suis, je finit par céder rapidement et nous partîmes donc faire les courses au supermarché.

Lors du réapprovisionnement, Carole achetât un tube de lait concentré sucré, et me montrant le tube, elle me narguât en me disant, tu vois, tu as tort de faire la tête, et ce tube me permettras de te punir royalement !

J’avoue que je me demandais bien comment ce tube aurait bien put me faire souffrir ! ! !
Peut-être avait-elle décidée de me le faire avaler en entier et d’une seule traite ! ! ! !
Non, me moquant d’elle, j’avoue bien que je me demandais qu’elle sort elle pouvait bien me réserver, mais la connaissant, cela n’était pas de très bonne augure pour moi .

Une fois rentré à la maison, et les courses rangés, Carole feignît de m’ignorer totalement ce qui eu le don de me mettre encore plus en colère envers elle. La bougresse n’attendait que cela et son plan de vengeance commençait à prendre forme peu à peu.

Je décidais donc de sortir fumer une cigarette à l’extérieur de la maison, car je ne fumait jamais à l’intérieur et j’espérais que ceci me calmerait un peu aussi.

Lorsque je fut rentré, je me mis en quête de la rechercher et je ne mis pas très longtemps à la découvrir .

Elle était allongée nue sur son lit, en train de caresser voyou son chat tigré qu’elle affectionnait tant.

Elle me montrât le tube de lait concentré et me dit d’un air sévère : tu vois, comme tu n’as pas était tendre avec moi, je ne le serais donc pas non plus avec toi et tu n’auras que le droit de regarder c’est tout ! ! !

Elle débouchât le tube de lait et commençât à en mettre sur ses longs doigts pour se les faire lécher par Voyou, puis, elle s’en mis un peu sur son ventre . Voyou adorait le lait concentré et léchait méticuleusement les doigts et finit par se diriger vers le ventre de sa maîtresse. Du ventre, il suivit les traces qui le menèrent vers l’intérieur de ses cuisses, pour finir sur son sexe qu’elle avait délicatement enduit de ce nectar divin . . . . .

Le supplice devenait pour moi insupportable et je suppliait Carole de m’autoriser à la rejoindre, mais cette dernière refusât catégoriquement et me dit que la prochaine fois, je n’aurais qu’a être plus gentil ! ! !

Carole réouvrit le tube, puis pressât pour en sortir un peu qu’elle recueillit dans le creux de sa main.
Elle s’en recouvrât allégrement le clitoris, et lorsque Voyou arrivât vers cette zone, je la vit fermer les yeux et pousser de très long soupirs. . . . .

Ses longues jambes étaient prisent de frénésies et elles étaient parcourus de soubresauts ….
Sa respiration devenait de plus en plus haletante et le spectacle qui s’offrait à moi était devenu une vrai torture ! ! !

J’avais envie de quitter la pièce en claquant la porte de colère, mais en même temps, je ne pouvais décrocher mes yeux de ce spectacle si hallucinant.
Certes, nous avions régulièrement des séances Zoo où Carole adorait se faire lécher par son berger tandis qu’elle me faisait une fellation, puis, bien souvent, elle continuait sa fellation tandis que son berger la prenait en levrette, mais là, je n’avais jamais assisté à une tel séance de lèche minou par son minou adoré .
Certes, elle m’en avait déjà parlé, et c’est vrai que je me demandait comment elle pouvait bien faire pour insiter son chat à la lécher exactement à l’endroit qu’elle désirait ! ! ! !

J’avais désormais ma réponse . . . .Mais à quel prix ! ! !
Mon pantalon était tendu à l’extrême, et je sentait ma verge me faire mal tellement elle était tendu à tout rompre.

Je finis par implorer le pardon de Carole lui promettant que la prochaine fois, c’es moi même qui irait faire les courses et que plus jamais, elle n’aurait à se plaindre de moi .

Le regard en biais, elle me regardât, et dans une attente interminable, elle me fit signe de la rejoindre sur le lit .

Carole eut vite fait de m’enlever mon pantalon ainsi que mon caleçon pour découvrir cette verge qui lui faisait face . Voyou, tant qu’a lui, continuait de lécher méticuleusement le clitoris de sa maîtresse tandis que cette dernière, du bout de sa bouche, effleurait mon sexe qui était sous le point d’exploser .

Le regard implorant, je lui dit dans un murmure : Je t’en prie, prends la dans ta bouche . . .

Chose qu’elle fit sans attendre . elle me suçait avec frénésie tandis que ses mouvements de sucions étaient entrecoupés de gémissement et de soubresauts . C’est qu’il la léchait vraiment très bien ce Voyou ! ! !

Je ne puis résister bien longtemps à une tel vision de bonheur. Mes yeux allaient du visage de Carole en train de me réaliser une fellation divine à ce chat qui s’affairé si bien sur sa chatte ! ! ! !

Dans un sursaut, je criais à Carole que j’allais venir pour qu’elle puisses sortir ma bite de sa bouche à temps, car je savais qu’elle n’aimais pas particulièrement cela, et pour tout vous dire, je n’avais plus envie qu’elle me punisses . . . .

Plus tard, bien plus tard, une fois que nos ébats furent terminés, elle me confiât que Voyou était habitué à cette pratique, et qu’il était même sûrement Champion du Monde, puisqu’il pouvait très bien rester à la lécher durant plus d’une heure entière et ceci, tant qu’il y avait de quoi dans le tube ! ! !

Comme Carole disait, j’adore sa langue râpeuse, elle me rend complètement Folle ! ! !
Et qui serait-il bien capable de me lécher le sexe et le petit trou durant plus d’une heure ? ? ?

Non, franchement, je dois le reconnaître moi même, il est vraiment très fort ce VOYOU .

Erosex

Erosex

Tous droits réservés - Crédit photos : suicidegirls via flickr